Aya Jones : la fille à suivre

Et si aujourd’hui, je vous proposais de faire un flashback sur la dernière Fashion Week avec cette fois-ci un aperçu des New Faces côté mannequins !

 

Rappelez-vous, il y a pile un an, je vous parlais de Malaïka Firth, première model noire à poser pour une campagne Prada. Elle faisait sa première couv’ chez Vogue et je pariais que ce serait, elle, la nouvelle fille à suivre. Quelques mois plus tard, bingo ! La ravissante Malaïka Firth est sur tous les podiums, on ne voit qu’elle et tant mieux, j’ai envie de dire.

Qui est la fille à suivre cette année ?

 

NARS

 

Aya Jones

 

Repérée à la sortie du défilé de Nina Ricci, Aya Jones m’a tout de suite plu. Hyper grande, des traits fins, elle sait capter par son regard encore innocent et fragile qu’ont les topss à leurs débuts.

Métissée franco-ivoirienne

Elle n’en est qu’à ses débuts, mais, cette saison on l’a tout de même vu défiler chez Viktor & Rolf, Prada ou encore Valentino. Que des prestigieuses maisons de couture, ce qui me laisse imaginer une carrière similaire à celle de Joan Smalls.

 

Aya jones

 

Elle a un joli teint, et il faut reconnaître que ce jour-là, son maquillage lui allait très bien. Un nude parfaitement maîtrisé réchauffé par un blush rosé très doux.

 

Ni glamour, ni femme fatale, son style est encore en train de se construire.

Je pense que d’ici la prochaine saison, Aya Jones aura une signature plus marquée et une personnalité nettement plus franche. J’aime la grâce et la douceur qui émanent de cette fille.

 

Aya jones

‘Crédit photos style.com

 

Ci-dessus quelques photos de ses défilés, qu’en pensez-vous ? Vous la voyez comme une fille à suivre ou pas ?

A très vite !

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Laisser un commentaire